Livres de poche de Science-Fiction, Fantasy, Horreur et Fantastique
News, Parutions, Bibliographies, éditeurs, Top
Science-Fiction
Fantasy
Horreur
Fantastique
Liste des auteurs
RECHERCHE PAR TITRE    

Les déportés du Cambrien

( Hawksbill station )
Bien

couverture
Illustration : illustrateur


MEILLEUR LIVRE DE SCIENCE-FICTION
Position actuelle : 137
Voter pour ce livre
Nombre de votes : 297
Auteur :Robert SILVERBERG
Année de création : 1968
Sous-genre : Science-Fiction
Edition :
1984J'ai lu( n° 1650 )
2002Livre de poche( n° 7242 )
 
Quatrième de couverture :

Révolutionnaires de toutes obédiences, arrêtés par un gouvernement trop magnanime pour les condamner à mort, ils ont été déportés. Plus loin que l'Alaska, la Sibérie ou l'Antarctique. Dans le passé. L'ère primaire, le Cambrien. Un milliard d'années avant notre ère.

Le Marteau, ce gigantesque piston à refouler dans le temps les dépose sans espoir de retour dans un monde où la vie n'a pas encore quitté les océans. Avec les années, ils succombent peu à peu au désespoir et à la folie. Jusqu'à ce que soit déporté parmi eux Lew Hahn qui ne ressemble en rien à un prisonnier politique. Pourquoi a-t-il été condamné ?

L'un des romans les plus poignants de Robert Silverberg.


Plus d'infos :

 

Note moyenne donnée par les internautes :  ( 2 votes )

Très bien Vince  le 25/03/2012 > Silverberg, il gère.
Un roman aussi court que bon. Il se déroule sur deux fronts : au précambrien, ou les prisonniers politiques sont "stockés", et dans un présent dans lequel on suit le héros, a l'époque où il était contestataire politique, avant d’être envoyé dans le passé donc.
Les personnages sont touchants, humains, comme toujours avec Silverberg, et le scénario aussi intelligent que bien ficelé. A lire.
 
Très bien Feanor  le 13/03/2008 > Au commencement de la vie
Une foi n'est pas coutume, c'est a un roman court que je me suis attaquer.
En effet, celui ci n'a qu'un peu moins de 200 pages ce qui me change des sagas en X volumes de 600 pages chacun.
Ce qui est certain, c'est que Robert Silverberg nous prouve avec cette oeuvre que ce n'est décidément pas la taille qui compte, n'en déplaise aux prétentieux.
Jusqu'à présent, je n'avais lu qu'un seul roman de cet auteur, "Jusqu'aux portes de la vie", ou les aventures de Gilgamesh au royaume des morts. A l'époque, je dois avouer que, sans être un chef d'oeuvre, il m'avait bien plut et dans un sens, les "Déportés du Cambrien" est dans la même veine.
Il lui est même supérieur a mes yeux.

Si le concept de départ avait éveiller ma curiosité( bigre, des prisonniers politiques envoyés au commencement de la vie sur Terre, sans espoir de retour, bref, la prison idéale), la lecture me conforta dans mon choix et ce fut plus qu'une agréable surprise que de parcourir ces pages suivant petit a petit l'intrigue principal (sur quelques jours) depuis l'arrivée de cet étrange Lew Hahn parmi les autres détenus dans la station de Hawksbill jusqu'à la révélation finale et, tout aussi intéressant, la vie de Jim Barret, le personnage principal du livre et au passage plutôt touchant, de ses débuts de révolutionnaire jusqu'à son arrestation (la, sur une période bien plus longue, plus de 20 ans).
C'est toute l'histoire des mouvements clandestins révolutionnaires dans une Amérique devenue une "Dictature" auquel on a droit et, franchement, j'ai eu du mal a le lâcher avant de le finir.

Bref, un très bon roman que je conseille de lire, surtout que comme je le signalais au départ, il n'est pas très long.
 




Accueil | Collections | Auteurs | Science-Fiction | Fantasy | Fantastique | Horreur
| Admin | Infos | Info légales
©2004-2020 PocheSF.com