Livres de poche de Science-Fiction, Fantasy, Horreur et Fantastique
News, Parutions, Bibliographies, éditeurs, Top
Science-Fiction
Fantasy
Horreur
Fantastique
Liste des auteurs
RECHERCHE PAR TITRE    

Les annales du Disque-Monde (01) - La huitième couleur

( The Annals of Discworld (1) - The colour of magic )
Très bien

couverture
Illustration : illustrateur


MEILLEUR LIVRE DE FANTASY
Position actuelle : 33
Voter pour ce livre
Nombre de votes : 473
Auteur :Terry PRATCHETT
Année de création : 1983
Sous-genre : Light Fantasy
Edition :
2011Pocket( n° 5646 )
 
Quatrième de couverture :

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur le dos d'une Tortue.

A Ankh-Morpork, l'une des villes de ce Disque-Monde les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, bonhomme, chétif fidèlement escorté par un Bagage de bois magique circulant sur une myriade de petites jambes.

Tellement inoffensif que le Patricien avait chargé le calamiteux sorcier Ricevent de sa sécurité dans la ville quadrillée par la guilde des voleurs et celle des assassins; mission périlleuse et qui va les conduire loin : dans une caverne de dragons et peut-être jusqu'au bord du disque.

Car Deuxfleurs appartenait à l'espèce la plus redoutable qui soit : un touriste…



Annotations diverses :

La plus grande saga héroï-comique de fantasy ! Terry Pratchett a conquis le monde entier avec ce pastiche savoureux et déjanté des oeuvres de Tolkien et de ses imitateurs...




 

Note moyenne donnée par les internautes :  ( 5 votes )

Très bien   le 01/09/2008 > Culte!
Finalement, je me suis décidé a me lancer dans les cultismes Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett, après une brève mais fort agréable incursion dans cette saga avec le " Fabuleux Maurice et ses rongeurs savants" il y a quelques semaines.
Et lorsque l'on se lance dans une saga, quelque soit sa taille (et dans le cas présent, on en est tout de même a une trentaines de volumes), il vaut mieux commencer par le début, même si, je dois avouer que dans le Disque-Monde, ce n'est pas une obligation. Mais bon, autant découvrir la genèse de cet Univers farfelu en commençant par le commencement.

La Huitième Couleur nous entraîne de plein pied dans cet Univers que Pratchett lui même qualifie de moins ordonné et sérieux que les autres, mais plus imaginatif.
Et pour ce faire, l'auteur nous invite a suivre les péripéties du mage Rincevent qui est a la magie ce que la saga Taxi est au cinéma, c'est a dire son antithèse total.
Ah! Rincevent!
Personnage récurent dans de nombreux volumes de la saga (comme d'autres qui feront leur apparition au fil des tomes), Pratchett nous a inventé la l' antihéros parfait qui passe son temps a geindre, a pleurnicher et a essayer de fuir le moindre danger et les problèmes qui, pour son plus grand malheur s'abattent en permanence sur ses épaules. Ce "mage" est a ce point ridicule (de mémoire, je n' ai pas souvenir d'avoir vu u type aussi froussard!) qu'il en devient immédiatement culte et c'est avec un grand plaisir que l'on suit ses péripéties.
Mais les autres personnages ne sont pas en reste: entre DeuxFleurs (mais ou Pratchett va t'il chercher des noms pareils?), l' employé de bureau qui se décide un jours a devenir touriste, son coffre sur pattes, Rhun le Barbare, la Mort, les Dieux, les voleurs et tous les autres, on a droit a un florilège de stéréotypes géniaux qui moquent allègrement l' ensemble des sagas d' Heroic Fantasy.

Alors, l'on s'en constate bien que Pratchett se cherche encore dans ce premier volume, que tout n' est pas parfait, mais l'humour, lui, est déjà présent, et celui ci est de qualité.
Anachronismes, situations cocasses et biscornues, pastiches des travers du Médiéval Fantastique, multiples rebondissements; tout cela nous fait passer un fort agréable moment et on en redemande.
Quoique l' on en dises, la Huitième Couleur est incontestablement un bon livre.

Certes, je ne me vois pas lire l' ensemble de la saga d'une traite, a force, cela pourrait en devenir lassant. Cependant, je me vois bien y revenir régulièrement, entre des oeuvres dites plus sérieuses, histoire de décompresser un peu.
Et je sens que le meilleur est a venir avec les Annales du Disque-Monde....
 
Très bien Damien  le 19/01/2006 > 
J'ai beaucoup aimé ce tome. Il fourmille de multiples idées, et m'a fait passé un réel bon moment. J'attends de lire les autres tomes (que j'ai déjà acheté en nombre...).
 
Incontournable anne  le 30/12/2004 > la meilleure serie que j'ai lu depuis mon enfance
J'ai lu (et lis encore) tous les tomes du disques monde. Et si dans les trois premiers tomes on s'apercoit que Pratchett se cherche encore, teste ses personnages, cherche un fil conducteur a tous les tomes, tres vite dans les tomes suivants, son style s'affirme et le rire vient a chaque page si ce n'est a chaque ligne.
Bref nous sommes un reseau de conaissances d'horizons differents qui aprecient toutes les histoires de Rincevent, la Mort (masculin en fait), Meme Ciredutemps, Nounou Ogg, Magra Goussedail, Ank Morpok, le capitaine Carotte...
 
Bien Mag  le 21/09/2004 > Partagée
En ce qui me concerne, j'ai lu les 3 premiers tomes du disque-monde (dont les titre contiennent "huitième), et je suis assez partagée.
Autant des fois il y a vraiment des répliques ou commentaires mémorables, autant souvent ça me laisse perplexe. C'est souvent beaucoup trop tiré par les cheveux (mais c'est le but, me diriez-vous).
Mais tous ses clins d'oeil à certains faits de notre époque, tous ces rebondissements innatendus, les apparitions de la Mort, sont souvent hilarants, et j'avoue qu'un petit volume entre 2 livres ou cycles plutôt complexes, ça détend les neurones et ça permet de passer un petit moment divertissant.
Finalement je vais continuer à les lires, mais seulement un de temps en temps, parce que sinon je pense qu'en lire plusieurs à la fois ça commencerait à faire lourd (déjà qu'à la fin d'1 ça devient un peu soûlant...).
En fait je sais pas trop quoi en penser, car comme expliqué plus haut, des fois je trouve ça vraiment excellent, je me dis que Pratchett a une sacré immagination, et d'autres fois j'ai hâte d'arriver à la fin du bouquin. Mais tous ça n'empêchera pas que je me dégote bientôt le 4ème tome...
 
Bien axle Munshine  le 09/05/2004 > un peu déçu tout de même
je m'attendais à quelque chose de vraiment hilarant, ou tout au moins qui me fasse rire au moins toutes les 5 pages, mais ça n'a pas été le cas. Si La Huitième Couleur a su m'arracher quelques sourires et rires, ils n'ont certes pas été suffisants à mon gout.
mais j'ai passé un moment fort sympatique dans cet univers complètement décalé en compagnie de Rincevent, un mage ne sachant pas lancer de sort, et le touriste Deuxfleurs avec son coffre magique. Les Annales du Disque-Monde étant un classique de la fantasy burlesque, je ne baisse pas les bras, d'ailleur j'ai déjà acheté le prochain: Mortimer.
 




Accueil | Collections | Auteurs | Science-Fiction | Fantasy | Fantastique | Horreur
| Admin | Infos | Info légales
©2004-2022 PocheSF.com