Livres de poche de Science-Fiction, Fantasy, Horreur et Fantastique
News, Parutions, Bibliographies, éditeurs, Top
Science-Fiction
Fantasy
Horreur
Fantastique
Liste des auteurs
RECHERCHE PAR TITRE    

La Lune seule le sait (2) - La Lune n'est pas pour nous


couverture
Illustration : illustrateur


MEILLEUR LIVRE DE SCIENCE-FICTION
Position actuelle : 336
Voter pour ce livre
Nombre de votes : 85
Auteur :Johan HELIOT
Année de création : 2004
Sous-genre : Uchronie - Steampunk
Edition :
2007Folio( n° 270 )
 
Quatrième de couverture :

Si la colonie libertaire de la Lune prospère grâce à la technologie extraterrestre développée par les Ishkiss, sur Terre rien ne va plus… La France est sous la coupe des ligues fascistes et l'Allemagne nazie se prépare à lancer la plus fantastique offensive de toute l'histoire.

À Paris, Léo Malet, jeune cambrioleur anarchiste, fait une drôle de découverte en perçant le coffre d'un certain vieux maréchal. Ce sera le début d'un incroyable périple, qui conduira Léo, épaulé par Albert Londres, des bas-fonds de Paris aux hauts plateaux du Tibet, en passant par la forteresse du Haut-Kœnigsbourg, le désert mexicain et Germania.

Hommage à la fois au roman noir et aux chefs-d'œuvre du cinéma, tels La Grande Illusion ou Metropolis, cette plongée dans le chaos des années sombres, où l'humour se teinte lui aussi de noir, convoque dans le même temps les mânes de Georges Simenon et de Philip K. Dick, composant un récit où enquête, parano et supertechnologie au service de la dictature se combinent pour ne jamais laisser faiblir la tension.


 

Note moyenne donnée par les internautes :  ( 1 vote )

Pas terrible !   le 27/06/2008 > Pauvre lune
Ah, l' éternel problème des suites!
Après un bon " La Lune seul le sait" ou l'on suivait les pas de Jules Vernes dans un second Empire allié a des Extraterrestres, voila que Johan Heliot revient dans l' Univers des Ishkiss qui avait su nous ravir, mais , cette fois ci, en faisant un bon de quelques décennies puisque l'on se retrouve dans les années 30.
Il y a "suite" et "suite"; certaines sont prévues, s' inscrivant dans un cycle par exemple ou dans une oeuvre en plusieurs volumes, d' autres ne le sont pas ou, ne sont pas forcement nécessaires.
La fin de " La Lune seul le sait" était plus ou moins ouverte, ce n 'était donc pas avec surprise que l'on accueillit ce deuxième ouvrage ( et a ce propos, un troisième existe et l' on parle d'un quatrième!), mais, était il nécessaire?
Non.

J' ai franchement été déçu par ce livre, et le pire c' est que je m' y attendais.
Tout d' abord, le constat de base historique ou se déroule l' action ne me semble pas le moins du monde crédible:
Une fois la fin du premier ouvrage, une guerre éclata sur Terre, semblable a notre "Grande Guerre" mais plus longue et ou les Allemands finissent par l' emporter. Le pays, victorieux, demande de très lourdes réparations de guerre a la France, qui s' en trouve ruinée tandis que lui, se développe d'une façon extraordinaire, que cela soit du point de vu technologique ou matériel.
Alors, comment les Nazis ont ils pu arriver au pouvoir?
Il n' est nul besoin d' être historien pour connaître les causes de l' accession d' Hitler et de ses sbires a la chancellerie et c' est la que je ne suis pas d' accord avec l' auteur. Mais bon, pour lui, la montée du Nazisme était inéluctable, c' est son avis, je le respecte même si je ne suis pas d' accord ( a ce sujet, je préfère le sublime " La part de l' autre" de Eric Emmanuel Schmitt).

Quand a l' intrigue a proprement parlé, si elle débutait assez bien, elle reste largement inférieur a celle de son prédécesseur. Et puis, le fait que celle ci s' étale sur quelques années la rend décousue : certains chapitres s' achèvent brusquement, des évènements sont ignorés ou a peine abordés.
Les personnages sont une autre grande déception; certes, Jules Vernes n' est plus la, mais ces remplaçants sont peu charismatiques, voir pas du tout et quant aux hauts dignitaires Nazis, ils m' en semblé trop caricaturaux voir ridicules pour être crédibles.
Et la flopée de seconds couteaux, ils étaient plus la pour faire tapisserie que pour autre chose.

Une grande déception, vous l' avez devinez et ce, malgré quelques bonnes idées comme Germania ( si semblable a Metropolis), la soucoupe volante Nazi, la Thulé, mais finalement, peu développés et surtout, dont l' intérêt pâti de son lien avec les Ishkiss.
Peut être que Johan Eliot s' en serait mieux sorti si les deux ouvrages n' avaient aucun lien.
Un lien qui au final aura fait un grand mal...
 




Accueil | Collections | Auteurs | Science-Fiction | Fantasy | Fantastique | Horreur
| Admin | Infos | Info légales
©2004-2019 PocheSF.com