Livres de poche de Science-Fiction, Fantasy, Horreur et Fantastique
News, Parutions, Bibliographies, éditeurs, Top
Science-Fiction
Fantasy
Horreur
Fantastique
Liste des auteurs
RECHERCHE PAR TITRE    

Les solariens

( The solarians )
Moyen

couverture
Illustration : illustrateur


MEILLEUR LIVRE DE SCIENCE-FICTION
Position actuelle : 433
Voter pour ce livre
Nombre de votes : 68
Auteur :Norman SPINRAD
Année de création : 1966
Sous-genre : Space Opera
Edition :
2001Folio( n° 76 )
 
Quatrième de couverture :

Disséminés sur des centaines de mondes, les hommes mènent une guerre désespérée contre les cruels Doglaaris. La lutte est inégale. Mais la riposte semble imminente : pour construire la plus terrifiante des armes, une partie de l'humanité a trouvé refuge durant trois cents ans sur Sol, la légendaire planète des origines.

Les Solariens sont de retour. Et avec eux l'espoir d'une victoire définitive. Mais à quel prix ?

Né à New York en 1940, installé à Paris depuis 1988, Norman Spinrad s'attache à faire de la science-fiction une littérature engagée, critique face aux grands enjeux contemporains. Les Solariens, son premier roman, est le récit d'une guerre future aux dimensions de la galaxie.


 

Note moyenne donnée par les internautes :  ( 1 vote )

Bien capt everton  le 28/03/2014 > les solariens
les solariens est un livre trés sympathique et trés dans son époque: nous avons d'un côté le militaire conformiste sur sa planète de métal obsédé par son devoir qui agit plus comme une fonction que comme un individu, et de l'autre les solariens des genres de néo-baba-cools qui ont travaillé leur individualité qui adoptent ton tout à fait désinvolte face à l'autorité et ont des moeurs plutôt libres. Leur extrême confiance en eux leur permet de transcender les lois de la logiques comptables et finalement de gagner la guerre, (c'est peut-être après tout par illogisme que l'homme à fait tant de grandes choses et qu'il est ce qu'il est).
L'obsession de la logique comptable productiviste et inhumaine conduit les hommes à la même stratégie que celle des doglari (nos énenemis mortels). Et finalement mène les hommes à leur pertes. (si ça ce n'est pas une reflexion sociale actuelle).
Au final les solariens ne vaincront pas par la force mais par l'esprit et le sacrifice qu'ils sont prêt à faire, c'est typiquement l'image de "la lutte à mort hégélienne" (est vainqueur celui qui peut se mettre en péril mortel). Nous sommes aussi dans une logique taoiste dans laquelle ce qui est souple vient à bout de ce qui fort... Moi aussi, ce matin, je fais dans le cosmico-baba cool...
Il est pertinant de noter qu'à l'heure des drones, l'ensemble des combats sont gérés par des ordinateurs.
Du point de vue l'action on ne s'ennuie pas dans ce court roman qui se relie avec beaucoup de plaisir.

http://sfsarthe.blog.free.fr
 




Accueil | Collections | Auteurs | Science-Fiction | Fantasy | Fantastique | Horreur
| Admin | Infos | Info légales
©2004-2020 PocheSF.com