Livres de poche de Science-Fiction, Fantasy, Horreur et Fantastique
News, Parutions, Bibliographies, éditeurs, Top
Science-Fiction
Fantasy
Horreur
Fantastique
Liste des auteurs
RECHERCHE PAR TITRE    

Niourk


couverture
Illustration : illustrateur


MEILLEUR LIVRE DE SCIENCE-FICTION
Position actuelle : 303
Voter pour ce livre
Nombre de votes : 98
Auteur :Stefan WUL
Année de création : 1957
Sous-genre : Science-Fiction
Edition :
2001Folio( n° 64 )
 
Quatrième de couverture :

La Terre n'est plus qu'un vaste désert. Des monstres engendrés par d'antiques technologies radioactives hantent ce qu'il reste des océans - quelques lacs d'eau saumâtre, rien de plus. Dans ce monde âpre, un enfant noir, rejeté par tous les membres de sa tribu, se met en route vers Niourk, la ville mythique, peuplée de fantômes. Au bout de cette quête se trouve peut-être le moyen de redonner vie à notre Terre assassinée.


 

Note moyenne donnée par les internautes :  ( 7 votes )

Très bien   le 17/07/2012 > Retour en enfance
Il est difficile d’avoir un regard critique sur un livre qui a marqué pour moi le début de la littérature SF. En effet, il y a environ 15 ans, je suis tombé sur cette couverture orange avec un dessin de New York et un « homme barbu avec un poulpe sur la tête ». Il ne m’en fallait pas plus à l’époque pour lire un livre.
Je ne me rappelais guère des détails de ce livre excepté sa couverture et le fait que les hommes devaient manger le cerveau des morts pour en acquérir la connaissance. C’était très peu pour retrouver ce livre, mais c’était assez.

Certains diront, comme c’est le cas d’un des commentaires sur ce livre, qu’il est enfantin, puérile, sans intérêt. Je tiens avant tout à préciser qu’il ne faut pas se fier aux apparences. En effet, bien qu’édité chez Folio SF, ce livre n’a rien à voir avec des Fondations et autres Chroniques martiennes. On voit cependant de plus en plus de livres édités précédemment dans la collection Folio Junior entrer dans les rangs de Folio SF, ce qui est dommage pour certains d’entre eux. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il y a des livres qui n’ont pas leur place dans cette collection, mais peu s’en faut.
Ce livre est avant tout pour les enfants. On en aura pour preuve certaines éditions qui ajoutent un supplément, permettant de l’étudier dans le cadre scolaire. Cependant une seconde lecture permet d’élargir ses horizons et d’appréhender le texte sous un autre angle. Bref, de le redécouvrir.

Après cet aparté sur les différentes éditions, penchons nous sur le livre en lui-même.
Ce livre suit les aventures de « l’enfant noir », personne rejetée par la tribu dont il fait parti, et notamment par le « Vieux », qui voit en lui une menace inexpliquée. Le « Vieux » ne revenant pas de son pèlerinage dans la ville des Dieux, notre héros décide de partir à sa recherche. C’est à ce moment que sa vie va changée. En effet, cela va marquer le début de son ascension, partant du statut de rejet de la Tribu à celui de Dieu parmi les dieux. Niourk s’apparente donc davantage à une quête initiatique pour enfant qu’à un roman de SF au sens propre du terme.

Niourk est au croisement des genres. Si l’on fait exception du monde apocalyptique, le début du livre n’est pas clairement tourné vers la SF, mais le devient au fur et à mesure que le personnage évolue en passant de la croyance naïve à la réflexion. De la religion à la science.
Les éditions scolaires n’y font pas référence, mais elles auraient pu traiter, en plus des déchets nucléaires, de la croyance qui est omniprésente dans ce livre. Chacun pourra se faire sa propre opinion sur le sujet, mais je trouve que l’auteur démontre efficacement les limites de la croyance tout au long du livre, avec des exemples simples. Ce n’est pas la croyance qui fait l’homme, mais l’homme qui fait la croyance.

Stefan Wul écrit ici un récit simple et accessible aux plus jeunes, en y intégrant des sujets parfois sensibles pour les enfants –notamment le rejet par les autres et les déchets nucléaires, responsables l’apocalypse mondiale dans son livre. Niourk n’est pas un livre pour fans de SF à la recherche de créativité, mais un livre pour voyager et découvrir.
 
Pas terrible ! cronos  le 24/05/2012 > 
Roman pour enfant de 10 ans, donc je ne doute pas un seul instant qu'il puisse passionner nos jolie tetes blondes mais malheureusement cela fait quelque temps que j'ai depassé cet age^^.Roman puérile et sans grand interet a mes yeux,
 
Bien   le 18/03/2011 > 
J'ai adoré ce livre. sa poésie,son action et tout. La seule raison pour la quelle j'y donne un trois étoile est que j'ai décroser quand les vénusiens sont apparut.
 
Incontournable Inventeur  le 20/04/2010 > Un excellent roman
Roman excellent qui nous fait découvrir tout le talent de Stefan Wul. L'histoire de ces hommes et de l'enfant noir qui découvre la ville mythique de Niourk, est passionnante. Un roman à posséder à tout prix !
 
Incontournable   le 25/10/2009 > 2e génération
Voulant faire lire de la SF à mon fils pour le sortir du sempiternel HP à lunette, une gentille libraire m'a proposé ce classique.
Je l'ai (re)découvert en même temps que mon fiston et nous nous battions pour avoir le bouquin et le terminer en premier.
Une bonne histoire donc pour tous, surtout un héros auquel les jeunes lecteurs pourrons s'identifier.
 
Très bien Popol Wul  le 16/07/2008 > 
Un roman post-cataclysmique qui opte pour un ton léger, presque humoristique. Idéal pour faire découvrir la SF à un jeune lecteur.
 
Bien Damien  le 19/01/2006 > 
Pour faire ses premiers pas dans la science-fiction. Une oeuvre tout à fait honnête et généralement appréciée.
 




Accueil | Collections | Auteurs | Science-Fiction | Fantasy | Fantastique | Horreur
| Admin | Infos | Info légales
©2004-2021 PocheSF.com