Livres de poche de Science-Fiction, Fantasy, Horreur et Fantastique
News, Parutions, Bibliographies, éditeurs, Top
Science-Fiction
Fantasy
Horreur
Fantastique
Liste des auteurs
RECHERCHE PAR TITRE    

Sans parler du chien

( To Say Nothing of the Dog )
Très bien

couverture
Illustration : illustrateur


MEILLEUR LIVRE DE SCIENCE-FICTION
Position actuelle : 360
Voter pour ce livre
Nombre de votes : 80
Auteur :Connie WILLIS
Année de création : 1997
Sous-genre : Steampunk
Edition :
2003J'ai lu( n° 6488 )
19991999
 
Quatrième de couverture :

Au XXIe siècle, le professeur Dunworthy dirige une équipe d'historiens qui utilisent des transmetteurs temporels pour voyager dans le temps.

Ned Henry, l'un deux, effectue ainsi d'incessantes navettes vers le passé pour récolter un maximum d'informations sur la cathédrale de Coventry, détruite par un raid aérien nazi. Or c'est à ce même Henry, épuisé par ses voyages et passablement déphasé, que Dunworthy confie la tâche de corriger un paradoxe temporel provoqué par une de ses collègues, qui a sauvé un chat de la noyade en 1888 et l'a ramené par inadvertance avec elle dans le futur.

Or l'incongruité de la rencontre de ce matou voyageur avec un chien victorien pourrait bien remettre en cause... la survie de l'humanité !



Annotations diverses :

Un pur régal d'humour typically british par la plus récompensée et la plus brillante des écrivains américains de science-fiction (prix Locus et Hugo 1999 pour cet ouvrage). Plus de 6 500 ventes en grand format.



Voilà un livre qui plaira même aux gens qui ne sont pas friands de science-fiction. Plusieurs fois lauréat des prix Hogo et Locus, voilà un roman prisé pour son style sobre et sa fascinante histoire!

Ce roman mélange à souhait romance, histoire, comédie et science-fiction. Le suspense nous tient jusqu'à la fin où les personnages tentent de résoudre des paradoxes temporels. Gare à ceux qui aiment les histoires linéaires et sans convulsions!




Plus d'infos :

 

Note moyenne donnée par les internautes :  ( 1 vote )

Très bien Sylvain G de Paris  le 02/10/2012 > 
Attention, pour apprécier il faut être sensible à l’humour anglais, qui s’exprime ici à son meilleur : insouciant et futile, guindé et apprêté, loufoque et cocasse. Un mélange d’Agatha Christie, de Jules Verne et de Laurence Sterne, soit du Thomas Pynchon aéré et éclairci pour la bonne cause.
 




Accueil | Collections | Auteurs | Science-Fiction | Fantasy | Fantastique | Horreur
| Admin | Infos | Info légales
©2004-2019 PocheSF.com