Livres de poche de Science-Fiction, Fantasy, Horreur et Fantastique
News, Parutions, Bibliographies, éditeurs, Top
Science-Fiction
Fantasy
Horreur
Fantastique
Liste des auteurs
RECHERCHE PAR TITRE    

L'échiquier du Mal (t1)

( Carrion comfort )
Incontournable

couverture
Illustration : illustrateur


MEILLEUR LIVRE DE FANTASTIQUE
Position actuelle : 9
Voter pour ce livre
Nombre de votes : 1047
Auteur :Dan SIMMONS
Année de création : 1989
Sous-genre : Fantastique
Edition :
2000Folio( n° 9 )
19901990
 
Quatrième de couverture :

Ils ont le Talent. Ils ont la capacité de pénétrer dans notre esprit pour nous transformer en marionnettes au service de leurs perversions et de leur appétit de pouvoir. Ils tirent les ficelles de l'histoire.

Sans eux le nazisme n'aurait peut-être jamais existé, et nombre de flambées de violence, tueries, accidents inexpliqués n'auraient peut-être pas ensanglanté notre époque.

Car ils se livrent aussi entre eux une guerre sans merci, selon des règles empruntées à celles des échecs. Ce sont des vampires psychiques.

Né en 1948, Dan Simmons a longtemps exercé le métier d'enseignant avant de se consacrer entièrement à l'écriture, publiant une dizaine de romans, dont le célèbre Hypérion. L'échiquier du mal, considéré comme son chef-d'œuvre, a obtenu pratiquement tous les prix littéraires anglo-saxons en matière de fantastique (Bram Stoker Award, Locus Award, British Fantasy Award).



Annotations diverses :

La réédition en deux tomes de ce chef-d'œuvre du fantastique est un événement. En effet, L'Échiquier du mal est au thriller fantastique ce qu'Hypérion est à la SF : une œuvre majeure du genre. Deux romans qui ont propulsé l'auteur à la tête des plus grands créateurs et visionnaires dans le domaine de l'imaginaire. Suspense haletant sans temps mort, intrigue solide et d'ampleur, personnages fort réussis et consistants, L'Échiquier du mal renouvelle le thème classique du vampire grâce à un traitement empli de souffle et de grandeur.

Daniel Conrad dans Galaxies 13 (1999)




Plus d'infos :

 

Note moyenne donnée par les internautes :  ( 9 votes )

Très bien   le 25/02/2017 > fabuleux !
le diptyque "l'échiquier du mal " de Dan Simmons est sans doute son chef d'oeuvre... une histoire prenante du début à la fin avec une trame qui mériterait une adaptation cinématographique (voire une série) - cette histoire du contrôle de la pensée que vient visiter des personnages particulièrement maléfiques ayant contribué et collaborés au nazisme (entre autre) est un sujet époustouflant.. je ne comprends vraiment pour quelle(s) raison(s) une adaptation n'a jamais été envisagée. C'est vraiment dommage ! En attendant il y a ces deux tomes d'une oeuvre dont on ne se défait pas! A lire.
 
Incontournable MystereK  le 26/09/2012 > Oui, excellent
Un livre très cinématographique, une écrite fluide, de l'action, beaucoup d'action. Dans Simmons au top.

Commentaire à la critique de KH ci-dessous, non le livre n'est pas écrit en deux tome par Simmons, c'est l'éditeur français qui publie le livre en tome, votre impression est biaisée par ce choix éditorial. Moi j'ai trouvé que la première moitié (je l'ai lu en anglais) était plus dynamique et variée que la deuxième moitié.
 
Très bien   le 14/09/2012 > A lire!!!
Le contrôle de la pensée n’est pas un sujet nouveau, donc de prime abord, ce n’est pas pour cela que j’ai lu ce livre. Si je l’ai lu, c’est pour quatre raison :

1) la couverture du T1 (je sais que ce n’est pas bien, mais une couverture est importante, et celle-ci est géniale) ;

2) la trivialité du concept de base (« Utiliser » des gens pour commettre des crimes, pour gagner un jeu entre ami) ;

3) les prix reçus (British Fantasy et Bram Stoker) ;

4) le changement de genre. Cette dernière raisons est importante car Dan Simmons est tout de même l’auteur du fabuleux Hypérion, et j’aime les auteurs naviguent entre les genres, car ils apportent toujours un regard nouveau.

Après la lecture de ce pavé (environ 1300 pages), on peut constater qu’il y a une différence entre le Tome 1 et 2, comme si l’auteur avait pris du recul par rapport à son histoire avant d’écrire le deuxième. Tandis que le T1 nous met gentiment dans l’ambiance, le T2 marque une très nette accélération, respectant ainsi le déroulement d’une partie d’échec (ouverture/milieu de partie/ final).

Comme je disais, le T1 m’a semblé être une mise en bouche avant le feu d’artifice. De plus, j’ai eu l’impression que le T1 tournait un peu en rond dans les 100 dernières pages, tel un chat qui se mord la queue. On est amenés au sein d’une histoire secondaire qui n’est pas en soit de très grande importance, tout du moins pas pour l’intrigue principale du livre.

Le T2 marque une césure en se recentrant sur l’intrigue d’origine : Saul Laski, ancien détenu de camp de concentration, désire se venger d’un nazi qui l’a utilisé durant la guerre afin de jouer aux échecs. Oui, passer 40 ans de sa vie à faire une chasse à l’homme est long, mais peu importe, notre personnage est déterminé. Le T2 s’accompagne en outre d’une meilleure description des « effets » produit par l’Utilisation d’une personne, nous entrainant d’avantage dans la passion de nos « Talentueux » méchants.

Bien que les personnages soient classés dans les deux camps traditionnels –les méchants sont ceux qui ont le Talent et les Neutres qui travaillent pour eux, les gentilles sont à peu près le reste du monde, ou du moins les innocents de ces « Festins » -, plupart des personnages sont attachants. C’est là le tour de main et de maître de l’auteur : peu importe le camp des personnages dans cette guerre de l’ombre, certains méchants sont aussi attachants que les gentils. Je me suis surpris à vouloir que l’ordure de base du livre s’en sorte malgré tout. D’une manière générale, tous les personnages ont une histoire -plus ou moins révélée- et tous apportent quelque chose au livre.

Dan Simmons a écrit ce livre pour nous ensorceler, pour qu’une fois ouvert, on ne le lâche qu’au prix d’un gros effort. La rédaction est simplement géniale, mélangeant action quasi continuelle, descriptions essentielles et flashbacks historiques des personnages. Bref, un gros travail d’information et de rédaction a été fait pour ce livre, qui ne compte pas de « raté » : tout s’assemble et tout acte à une conséquence. Rien n’est laissé de côté comme on peut le voir parfois (on parle d’une chose, d’une autre, d’une autre….. et à la fin du livre on se dit qu’on ne connait pas la conclusion de la première chose), ce qui fait que la fin ne nous laisse pas amer, chose désagréable à la fin d’un bon livre.

La seule chose regrettable est l’utilisation de personnes : j’aurai espéré que cela se fasse à une plus grande échelle (comme le laisse penser le résumer au dos du livre). Mais on se rend rapidement compte que c’est une chose compliqué pour les personnages d’Utiliser un trop grand nombre de personnes à la fois, et on l’accepte.

Une bonne histoire, un style d’écriture agréable à lire, des personnages attachants et une fin non bâclée. Que demander de plus ?
 
Incontournable Vince  le 30/01/2011 > Superbe
Entre le fantastique et le policier, Dan Simmons nous livre là un livre qu'on a du mal a lâcher. L'écriture est vive, les personnages intéressants, et le scénario captivant. Un plaisir a lire, en somme.
 
Incontournable hannibal  le 13/01/2010 > wouaouhh
incroyable... à lire par tous les moyens!!!!!!!!!!!
 
Incontournable Grievous  le 13/06/2007 > Epoustouflant
Extraodinaire horreur/fantastique avec le style extraodinaire de dan simmons melant le fantastique avec le moderne. A lire absolument, tout comme le tome deux, qui est tout aussi bien, si ce n'est mieux
 
Bien nykolas  le 30/07/2005 > Compliqué
Personnellement, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans cette histoire, un peu tordu. Faut aimer.
 
Incontournable Zak  le 15/10/2004 > A lire !
Quel plaisir de lire ce livre...

L'auteur nous donne des details croustillant, du relief aux personnages, melange quelque fois la réalité, le tout sans temps mort dans l'histoire !

On est bien loin d'un S.King qui passe les 3/4 du livre a installer le decors...
 
Incontournable Galen  le 30/09/2004 > Formidable !!
Habituellement je n'aime pas trop le genre fantastique/horreur et pourtant ce livre m'a captivé du début à la fin.

Je me disais, avant de lire ce livre : dur de faire mieux que Stephen King. Pourtant Dan Simmons l'a fait : il a renouvelé le genre.

A lire absolument !
 




Accueil | Collections | Auteurs | Science-Fiction | Fantasy | Fantastique | Horreur
| Admin | Infos | Info légales
©2004-2017 PocheSF.com