Livres de poche de Science-Fiction, Fantasy, Horreur et Fantastique
News, Parutions, Bibliographies, éditeurs, Top
Science-Fiction
Fantasy
Horreur
Fantastique
Liste des auteurs
RECHERCHE PAR NOM    

H.G. WELLS

1866 - 1946 ( 80 ans )
Nationalité Anglaise

Le Père de la Science-Fiction moderne

Herbert George Wells est né le 21 Septembre 1866 à Brumley dans le Kent en Angleterre. Issu d’une famille moyenne, il dû travailler assez jeune pour aider ses parents et dès l'âge de 14 ans, il devient apprenti drapier. Bon élève, il réussit à obtenir une bourse pour continuer ses études de biologie à la Normal School of Science de Londres en compagnie de son meilleur ami Thomas Henry Huxley, le futur grand père d'Aldous Huxley. Il abandonna avant d'obtenir son diplôme. Il devient, alors, professeur puis journaliste et commence à écrire.

Le premier roman qui apporte à Wells une renommée est La Machine à remonter le Temps en 1895. Dans ce livre, il développe des idées d'ordre politique. Wells était socialiste et membre de la Société Fabienne. Un de ses admirateurs, George Orwell, sera certainement frappé au delà du possible par sa description d'un monde futur où la population humaine, très impliquée idéologiquement, est composée de deux races : les Eloi et les Morlocks. Durant chaque années qui suive ce premier livre, il publie des classiques de la Science-Fiction avec chronologiquement : L'île du docteur Moreau, L'homme invisible et en 1898 La guerre des mondes. Hugo Gernsback publie dans son magazine "Amazing Stories" 26 de ses œuvres.

Wells est, aujourd’hui, considéré comme le fondateur de la SF moderne avec Jules Vernes qu'il ne portait pas dans son estime. On oppose, d’ailleurs, régulièrement l'optimisme des œuvres de Verne au pessimisme de celles de Wells. Il a ouvert la voie à une SF intelligente et moraliste donnant lieu à la réflexion, donnant au genre certains de ses plus grands chef-d’œuvres qui ont, par ailleurs, tous été adapté, au moins une fois, au cinéma. Il est le premier à parler de machine à remonter le temps, de combats interplanétaires, les limites de l'infiniment grand et de l'infiniment petit et l'invisibilité. Wells a démontré en moins de 10 ans que la littérature de SF pouvait avoir un point de vue moral, en dénonçant les abus de la technologie. C’est le premier qui a lancé la réflexion sur les limites éthiques que les Hommes devraient s'imposer dans leur course vers le progrès. Il restera célèbre comme utopiste même si ses utopies sont très sombres.

Wells publia plus de 80 ouvrages dont certains ne relevaient pas de la SF. En effet, ses derniers romans ou essais s'orientaient vers la pensée politique, la réflexion sur l'avenir de l'homme et de la science, mais ils ne connaîtront pas le même succès que ses romans de science-fiction. Wells regretta, alors, son image de "Jules Verne anglais" car il aurait préféré que ses textes "sérieux" soit plus lus que ses "fantaisies", comme il les appelait lui-même. Il décéda en 1946 à Londres.



Liens sur l'auteur :
Travaux de l'auteur : www.quarante-deux.org
Site de passionné : www.geocities.com Lien vers un site en langue anglaise
Bibliographie sur www.PocheSF.com :
Affichage par :Affichage par couvertureAffichage par tableau


Titre NoteAnnée Creation
Fantastique L'homme invisible Incontournable 1897
Fantastique L'île du docteur Moreau   1896
Science-Fiction La guerre des mondes Incontournable 1898
Science-Fiction La machine à explorer le temps Incontournable 1895
Science-Fiction Les premiers hommes dans la lune   1901




 





Revenir en haut de la page




Accueil | Collections | Auteurs | Science-Fiction | Fantasy | Fantastique | Horreur
| Admin | Infos | Info légales
©2004-2017 PocheSF.com