Livres de poche de Science-Fiction, Fantasy, Horreur et Fantastique
News, Parutions, Bibliographies, éditeurs, Top
Science-Fiction
Fantasy
Horreur
Fantastique
Liste des auteurs
RECHERCHE PAR NOM    

James Graham BALLARD

1930 - 2009 ( 79 ans )
Nationalité Anglaise

La nouvelle vague anglo-saxonnes

James Graham Ballard est né en Chine, à Shangaï, en 1930 car son père est PDG de la filiale chinoise d'une grande société de textile de Manchester. Il y passera une partie de son adolescence avec dans un premier temps une vie dorée d'un fils de la grande bourgeoisie anglaise, puis la précarité dans un camp d'internement japonais durant la seconde guerre mondiale.

En 1946, Ballard arrive en Angleterre et c’est en 1949 qu’il rentre à l'université de Cambridge pour commencer des études de médecine qu’il abandonnera au bout de deux ans. Il part ensuite étudier la littérature anglaise à l'université de Londres mais il en sera éjecté un an après, s’en suivent quelques petits boulots : rédacteur dans une agence de publicité, démarcheur en encyclopédies jusqu'à ce qu’il s’engage dans la RAF l’obligeant pour suivre l'entraînement des pilotes d’aller au Canada. A la fin des ses classes, Ballard est exclu de l'aviation mais c'est sur une base aérienne en attendant d'être rendu à la vie civile que Ballard écrit sa première nouvelle de SF : "Passeport pour l'éternité".

En 1955, Ballard se marie et son fils Jim naît. Il se met ensuite à écrire régulièrement. Son ambition est, au départ, de vendre ses histoires aux magazines américains et c'est dans la revue "New Worlds" dirigée alors par Ted Carnell que Ballard est publié pour la première fois en 1956. Il travaille dans des bibliothèques mais c'est une période très difficile financièrement. En 1957, il trouve un boulot comme rédacteur en chef adjoint d'une revue scientifique "Chemistry and Industry" où il y restera 4 ans se découvrant la passion des revues scientifiques et techniques qui sera une des bases de son travail d'auteur. Entre-temps, la famille s'est agrandie avec la naissance de ses deux filles : Fay puis Béa et le déménagement des Ballard à Shepperton, dans la banlieue de Londres.

La première oeuvre d'importance de l'auteur consiste en une série de 4 romans racontant quatre apocalypses, quatre fins du monde provoquées par les différents éléments : L'eau dans le monde englouti dont l'action se situe sur une Terre réchauffée et inondée, l'air dans "Le vent de nulle part" dans lequel un vent permanent de plus de 300km/h balaie la Terre, le feu dans "Sécheresse" qui présente une Terre surchauffée de laquelle l'eau disparaît. Il manque la terre, remplacée par le verre dans la forêt de cristal dans lequel une épidémie transformant les créatures vivantes en statues de cristal ravage la planète. Ballard fait alors partie du groupe d'auteurs anglo-saxons qui lança la nouvelle vague dans les années 60, se détournant de la SF classique pour des thèmes nouveaux et une plus grande recherche stylistique. De fait, la SF de Ballard ne se tourne pas vers l'espace ou les conflits galactiques mais s'intéresse à la Terre, son présent et son avenir. Il s'intéresse surtout dans ces oeuvres à dépeindre des paysages ou des personnages, souvent au mépris de toute action et beaucoup de ses textes se contentent d'être des descriptions plus ou moins longues quand il ne s'agit pas de textes encore plus hermétiques comme l'ennuyeux le monde englouti qui est un parfait exemple de roman dans lequel il ne se passe rien et dans lequel Ballard se complaît à décrire les états d'âme de ses personnages

Sa femme trouve la mort en 1964. Cet événement, qui aurait pu le détourner pour longtemps de l'écriture, l'amène au contraire à décider de devenir écrivain professionnel car cela lui permet de rester à la maison et de s'occuper de ses 3 enfants dont le plus âgé n' a que 9 ans. Ballard écrira "La foire aux atrocités" puis s'intéressera à la ville, au mégapole inhumaine dans lequel l'homme se perd produisant ainsi la "trilogie de béton" : les romans "Crash !", adapté au cinéma par david Cronenberg, "L'île de béton" et "IGH", tous trois inspirés des déviations de la société moderne : adoration quasi-divine pour la voiture, déviance sexuelle et développement de micros sociétés autarciques au sein des gigantesques buildings dans lesquels les hommes se regroupent..

En 1980, lorsque ses enfants eurent quitté la maison, il décide de revenir sur son passé et en conjurer une bonne fois pour toute le traumatisme en le racontant dans son roman biographique "l’Empire du soleil" qui sera un énorme succès public et critique, et dont Steven Spielberg en fera une adaptation cinématographique en 1987. Dans ses ouvrages plus récents, Ballard semble venir à une SF plus abordable et moins originale, comme dans Salut l'Amérique !, classique exploration d'une Amérique post-apocalyptique, qui se reconstruit sous la direction d'un dément.



Liens sur l'auteur :
Biographie : www.fluctuat.net
Article : www.quarante-deux.org
Site de passionné : perso.wanadoo.fr
Interview : www.lire.fr
Bibliographie sur www.PocheSF.com :
Affichage par :Affichage par couvertureAffichage par tableau


Titre NoteAnnée Creation
Science-Fiction Crash !   1973
Science-Fiction I.G.H   1975
Science-Fiction L'île de béton   1974
Science-Fiction La forêt de cristal Incontournable 1966
Science-Fiction La plage ultime Recueil de nouvellesBien 1964
Science-Fiction La région du désastre Recueil de nouvelles  1967
Science-Fiction Le monde englouti   1962
Science-Fiction Le vent de nulle part Moyen 1962
Science-Fiction Salut l'Amérique !   1981
Science-Fiction Sécheresse   1965
Science-Fiction Super-Cannes   2000
Science-Fiction Vermilion sands   1971


Autres bibliographies :
  • Le rêveur illimité (The unlimited dream company) - 1979   : Prix British SF


 





Revenir en haut de la page




Accueil | Collections | Auteurs | Science-Fiction | Fantasy | Fantastique | Horreur
| Admin | Infos | Info légales
©2004-2017 PocheSF.com